SANTÉ ET VILLES : OPPORTUNITÉS ET DÉFIS POUR LA SANTÉ ET LE BIEN-ÊTRE EN MILIEU URBAIN DANS UN ENVIRONNEMENT COVIDE

Le contexte :

Le COVID-19 a placé les villes sous les feux de la rampe, en raison de leur rôle d'épicentres de la pandémie (les villes concentrent 95% des cas de COVID signalés, selon l'ONU). Leur taille, leur haut niveau de connectivité et la surpopulation urbaine les rendent particulièrement vulnérables à la propagation des maladies infectieuses. D'un autre côté, la densité et les infrastructures des villes, ainsi que la proximité des autorités municipales avec la population leur permettent d'intervenir rapidement et de fournir des services de santé publique de manière efficace, lorsqu'elles disposent des ressources, des capacités et des pouvoirs nécessaires pour le faire.

Les villes ont bénéficié d'une attention considérable dans le cadre de la crise du COVID-19 et il y a un élan à saisir pour approfondir le débat sur leur rôle dans la prévention et la réponse aux maladies au-delà de l'urgence de santé publique et dans la promotion de la santé et du bien-être de manière plus générale.

L'influence des villes et des milieux urbains sur la santé est bien connue. En effet, les conditions de vie sont des déterminants importants de la santé des citadins, notamment dans les domaines du logement (ce qui inclut la présence de bidonvilles et d'établissements informels dans et autour des villes), de l'emploi, de l'éducation, de l'alimentation, de l'accès à l'eau et à l'assainissement, des transports, de l'activité physique, de l'accès aux espaces verts, de la pollution atmosphérique, du bruit et des infrastructures de santé.

Pour s'attaquer aux déterminants de la santé, il faut agir au niveau local, car les villes ont la capacité de façonner l'environnement dans lequel les gens naissent, grandissent, vivent, travaillent et vieillissent. En tant que niveau de gouvernance le plus proche des individus et des communautés, les autorités municipales sont particulièrement bien placées pour améliorer les déterminants de la santé par une approche multisectorielle (impliquant tous les secteurs pertinents de la société, y compris au-delà des partenaires traditionnels de la santé) et une gouvernance à plusieurs niveaux (travaillant en partenariat avec d'autres niveaux de gouvernement) afin d'obtenir des résultats positifs en matière de santé pour tous.

Alors que la pandémie de COVID-19 a provoqué une crise socio-économique majeure dans le monde entier, les autorités locales ont saisi cette opportunité pour prendre des mesures audacieuses afin d'améliorer certains déterminants de la santé. Par exemple, l'extension des pistes cyclables dans de nombreuses villes est une mesure concrète pour se déplacer et respecter la distance sociale, tout en favorisant l'activité physique, en réduisant le bruit et la pollution atmosphérique par la même occasion. Lors de la récente Forum des maires,

Les maires de la région de la CEE-ONU ont exprimé leur aspiration à construire des villes saines en créant des environnements qui améliorent la santé physique, mentale et environnementale de leurs communautés. À cet égard, plusieurs maires ont fait référence à leurs efforts pour mettre en œuvre le concept du "Ville à 15 minutes" - c'est-à-dire une ville où les besoins essentiels des citadins peuvent être satisfaits en moins de 15 minutes à pied ou à vélo - qui a donc reçu un élan important avec la pandémie de COVID-19.

Objectifs de la réunion :

  • Découvrez, auprès des autorités municipales et des experts urbains, les mesures qui ont été prises pour influencer positivement les déterminants de la santé ; ce qui peut être reproduit et développé ;
  • Entendre l'OMS parler de l'initiative Villes-santé, en particulier en ce qui concerne le contexte COVID ;
  • Discutez des meilleurs moyens de promouvoir une approche multisectorielle du bien-être ;
  • Discutez des meilleurs moyens d'inscrire cette question importante à l'ordre du jour des débats internationaux sur la politique de santé à Genève.

Questions directrices :

  • Quelles sont les compétences de votre/vos ville(s) en matière de santé et de bien-être ?
  • Quelles mesures concrètes ont été déclenchées par COVID (opportunités) et quels sont les principaux défis à relever pour influencer les déterminants urbains de la santé dans un monde COVID ?
  • Comment les autorités municipales veillent-elles à ce que les choix sains soient faciles pour les citadins ?
  • Où en est l'OMS par rapport à l'initiative Villes-santé ? Les enseignements tirés ?
  • Comment assurer la participation de toutes les parties prenantes aux politiques et programmes locaux liés aux déterminants urbains de la santé ?
  • Comment la politique de santé s'articule-t-elle entre les différents niveaux de gouvernement dans votre pays ?

Les orateurs :

  • Message vidéo d'introduction - Evelyne de Leeuw, Université de New South Wales, Australie
  • Dagur B. Eggertsson, maire de Reykjavik, Islande  
  • Anuela Ristani, vice-maire de Tirana, Albanie
  • Charlotte Marchandise- Franquet, ancienne adjointe au maire, Rennes, France
  • Graham Alabaster, chef du bureau de UN Habitat à Genève
  • Monika Kosinska, OMS Europe Villes-santé

Heure et lien zoom pour l'inscription

  • 3 décembre, de 10h00 à 11h30 (heure de Genève)
  • S'inscrire ici
Article précédent
!trpst#/trp-gettext>
Prochain article
!trpst#/trp-gettext>