Le Forum des Maires soutient un nouveau multilatéralisme moderne et inclusif

La 2e édition de l Forum des Maires de la CEE-ONU, (FoM) a eu lieu les 4 et 5 avril à Genève sur le thème "Se remettre de la pandémie de COVID-19 tout en faisant progresser la mise en œuvre des ODD".

Parmi les principaux orateurs qui ont ouvert les FoM, M. Sami Kanaan, ancien maire de Genève et président du Geneva Cities Hub, a souligné le fait que les FoM sont uniques car ils permettent aux autorités locales de s'exprimer et de partager leurs perspectives dans un cadre multilatéral de l'ONU. En outre, les FdM incarnent la volonté du Secrétaire général de l'ONU, M. Guterres, d'évoluer vers un multilatéralisme moderne et plus inclusif. Il était en effet intéressant de voir que les maires, en tant qu'intervenants et principales parties prenantes, étaient assis dans les cercles intérieurs de la salle de réunion, tandis que les États étaient assis dans les cercles extérieurs, plutôt en mode observatoire. Il convient également de noter que les Amis de la Terre ont été créés par les États membres de la CEE-ONU. C'est pourquoi les Amis de la Terre ont constitué la première partie de la 83e session du Comité du développement urbain, du logement et de l'aménagement du territoire de la CEE-ONU et qu'ils se sont tenus juste après le Forum régional pour le développement durable.

Des maires et des vice-maires de 44 villes ont participé (en personne ou en ligne) et ont partagé leurs expériences et leurs pratiques innovantes sous 4 thèmes principaux :

  • transport urbain
  • les espaces publics
  • logement
  • planification urbaine durable

Face à des défis similaires dans toute l'Europe CEE-ONU Dans la région et au-delà, les maires et leurs administrations ont proposé des solutions créatives pour atteindre les objectifs de développement durable, lutter contre le changement climatique ou se remettre de la pandémie de Covid-19.

Parmi les nombreuses initiatives présentées, nous avons entendu parler de :

  • une autoroute au milieu d'Utrecht (Pays-Bas) restaurée en un canal d'eau historique
  • un projet participatif avec des enfants pour promouvoir la plantation d'arbres à Tirana (Albanie)
  • la végétalisation des espaces publics à Riga (Lettonie) afin de réduire la pollution atmosphérique et de ralentir la circulation.
  • les zones de protection autour de la ville de Burgas (Bulgarie) pour protéger la biodiversité
  • les efforts déployés par Bonn (Allemagne) pour devenir neutre en carbone d'ici 2035
  • comment Vienne (Autriche) parvient à maintenir des logements socialement abordables
  • la transformation d'anciens bâtiments en centres communautaires destinés à accueillir des groupes vulnérables à Athènes (Grèce)
  • la création d'une Maison des religions comme moyen de renforcer la cohésion sociale à Berne (Suisse)
  • un ambitieux projet de téléphérique à Freetown (Sierra Leone)

Les présentations des maires et vice-maires ont été particulièrement animées, avec des photos pour illustrer les changements concrets entrepris dans leurs villes respectives.

Toutes ces bonnes pratiques et solutions innovantes pourrait alimenter le Mayors' Action Platform (MAP), qui a été mis en place par le Geneva Cities Hub, sous les auspices de la CEE-ONU et de la Commission européenne. ONU-Habitat, à assurer le suivi de la mise en œuvre de la Déclaration des Maires de Genève adopté lors de la 1er FoM (6 oct. 2020). Comme l'ont recommandé les maires eux-mêmes et comme la Déclaration continue d'être approuvée par d'autres maires, le PAM devrait continuer à être développé après cette deuxième édition, étant donné qu'il s'agit d'un outil utile pour communiquer sur le travail entrepris par les maires et pour promouvoir l'échange entre pairs entre les villes.

Dans l'ensemble, nous avons entendu comment tous les maires œuvrent pour que leurs villes deviennent plus vivables et durables en ancrant les ODD dans leurs plans de développement urbain et comment ils s'efforcent de faire en sorte que personne ne soit laissé pour compte. Compte tenu du contexte géopolitique, les maires ont également exprimé leur solidarité avec l'Ukraine. À cet égard, le maire de Kharkiv (Ukraine) a affirmé que la reconstruction de la ville était une priorité et que la crise actuelle serait transformée en une occasion de mieux reconstruire et de renforcer la résilience de la ville.

Le ton de la réunion était très positif et a démontré l'intérêt des maires à s'engager davantage avec l'ONU. Comme l'a dit un maire : "dans un monde où beaucoup de choses ne fonctionnent pas, il est bon d'entendre parler de ce qui fonctionne.". Les maires participants ont indiqué de manière informelle qu'ils trouvaient les FoM très utiles et qu'ils souhaitaient qu'ils soient poursuivis. Le GCH soutient ce point de vue. Au cours de son intervention en plénière, Le CCS a également apprécié le fait que les FoM, malgré leur dimension régionale, aient inclus des maires des 4 autres régions (Afrique, Amérique latine, Asie-Pacifique et Moyen-Orient et Afrique du Nord) afin d'élargir le champ des discussions. Comme l'a mentionné le Directeur Général de l'ONUG, Mme Valovaya, "Le potentiel des FdM s'étend bien au-delà de la région de la Commission économique pour l'Europe et ses résultats contribueront à la vision mondiale de l'avenir des villes.". Le GCH a également souligné la nécessité pour les futures éditions des FoM d'inclure dans le programme plus d'espace pour des discussions informelles, permettant aux maires d'interagir plus ouvertement entre eux, mais aussi avec les Etats et l'ONU.

Les États membres de la CEE-ONU discuteront de l'avenir des FdM en octobre 2022 à Saint-Marin. Les résultats d'une évaluation indépendante en cours des "FoM", commandée par les États membres de la CEE-ONU, contribueront certainement aux discussions. Le GCH continuera à suivre les travaux relatifs aux FoM et à collaborer étroitement avec la CEE-ONU à cet égard.

Article précédentRésilience locale face au changement climatique et COVID-19 - Personne n'est laissé pour compte dans le renforcement de la résilience urbaine Prochain articleLe Forum des maires apporte une grande valeur à la discussion internationale.