HCR, l'Agence des Nations unies pour les réfugiés

Institution

HCR

Description

HCR, l'Agence des Nations unies pour les réfugiésLe HCR protège les personnes contraintes de fuir leur foyer en raison de conflits et de persécutions. Le HCR, dont le siège est à Genève, travaille dans plus de 130 pays pour protéger les réfugiés, les apatrides et les personnes déplacées à l'intérieur de leur propre pays (PDI), en leur apportant une aide vitale, en sauvegardant leurs droits fondamentaux et en les aidant à construire un avenir meilleur. Cela inclut les villes qui accueillent aujourd'hui ~60% des réfugiés et ~80% des personnes déplacées dans le monde. En effet, alors que les réfugiés et les personnes déplacées vivaient principalement dans des camps il y a quelques décennies, la majorité d'entre eux vivent désormais dans des zones urbaines. Ils y espèrent un meilleur accès aux services de base et aux opportunités d'emploi.

Compte tenu de l'ampleur actuelle et de la nature prolongée des crises de déplacement forcé, il faut que davantage d'acteurs travaillent ensemble pour offrir aux réfugiés une protection et une assistance adéquates, mais aussi un avenir vers lequel se tourner. Dans la lignée de la conférence de 2018 Pacte mondial sur les réfugiés (GCR), qui favorise une " approche multipartite et de partenariat ", le HCR s'est engagé auprès des autorités municipales, des réseaux de villes et d'autres partenaires. Si l'engagement avec ces acteurs clés n'est pas nouveau, l'engagement stratégique dans le cadre du GCR est vital pour créer une volonté politique et une dynamique permettant de progresser vers un partage plus prévisible et équitable de la charge et des responsabilités en matière de protection et d'assistance aux réfugiés.

Le HCR s'est engagé sur le terrain avec les municipalités du monde entier. Le HCR a établi des partenariats avec des autorités locales, des réseaux de villes et autres. Vous trouverez ci-dessous une brève sélection de l'important travail politique mondial du HCR.

 

Meilleures pratiques locales et villes de lumière

 

Le HCR met en avant meilleures pratiques locales dans le domaine de la protection, de l'accueil et de l'inclusion des réfugiés. Les villes continueront à être encouragées à communiquer sur les initiatives qu'elles entreprennent pour soutenir les réfugiés et à participer, le cas échéant, à la série de webinaires régionaux sur les mesures prises par les partenaires pour soutenir les réfugiés. Les villes participantes en 2020 sont Bergen (Norvège), Ioannina (Grèce), Victoria (Canada), Quito (Équateur), São Paulo (Brésil) et Durban (Afrique du Sud). En outre, Villes de lumière donne un aperçu de la manière dont les villes aident les personnes déplacées à s'aider elles-mêmes.

 

Bonnes pratiques des villes, municipalités et autorités locales

 

Le HCR collecte et partage bonnes pratiques des villes, municipalités et autorités locales qui répondent à l'impact de la pandémie de Covid-19, tout en s'engageant à une réponse holistique qui garantit que tous les résidents ont accès aux informations, aux soins de santé, aux services directs et au soutien financier dont ils ont besoin, indépendamment de la langue qu'ils parlent ou de leur statut migratoire.

 

Déclaration de solidarité

 

Le HCR met en place des coalitions pour promouvoir la tolérance et le respect des personnes contraintes de fuir. Il a lancé une campagne en 2018 et continue d'inviter les villes et les autorités locales du monde entier qui s'efforcent de promouvoir l'inclusion, de soutenir les réfugiés et de rassembler les communautés à signer une déclaration de solidarité. De nombreuses villes l'ont déjà signée pour démontrer leur solidarité avec les réfugiés et leur engagement à trouver des solutions, ainsi que pour créer des espaces où chacun peut vivre ensemble en sécurité et contribuer et participer à la vie de sa communauté locale.

 

Ressources supplémentaires

 

 

Personne de contact

 

  • Mme Claire Lamont, Coordinatrice du plaidoyer et de la sensibilisation, point focal du HCR pour l'engagement dans les villes ( lamont@unhcr.org)
18 mars 2021